Argentine, Laure et Clément, novembre 2015

IMG_0534« Déjà, je suis de désolée de vous le dire, mais l’on a finalement peu pensé à vous pendant le voyage, une fois passé le côté un peu « déresponsabilisant » de l’avoir fait organiser en amont par un tiers. On est donc venus sans a priori, ce qui était un avantage. C’était un entre deux qui nous a tout à fait convenu : d’un côté le fait d’être libéré des contraintes organisationnelles pour se consacrer pleinement au voyage (et à nous deux!), et de l’autre ce sentiment de liberté qui fait les grands voyages. Vous vous rappeliez à notre bon souvenir lors des divers trajets, transferts et arrivées dans les hôtels, mais aussi de manière plus présente lors du road trip dans les quebradas… On s’est dit que vous connaissiez vraiment bien cette partie de l’Argentine, car il y avait des impressions, des sensations vraiment originales (mention spéciale ici pour les quebradas de las flechas!).

On vous remercie d’avoir consacré plus de temps au nord qui nous a plus enthousiasmé que le sud, au final (en sachant que nous n’avons rien vu d El chalten à cause du temps, donc à relativiser!).

Du coté des points négatifs : l’hôtel a Ushuaia qui nous a un peu déçus par son emplacement et la suggestion de navigation sur le lago argentine qui n’était pas faisable et la recherche d’infos nous a fait perdre un peu de temps… Tout cela a été vite oublié par la ballade en bateau sur le canal beagle (ce qui m’a le plus stupéfait pour la part) et la marche sur le perito Moreno!! De même, la chambre de la posada de la sorgente a Uguazu n’était pas à la hauteur des prestations que l’on avait eu avant…! Enfin, le concierge de l’hôtel Two dont les conseils sont a fuir : le chauffeur manifestement saoul roulant à 50 km h sur l’autoroute vers pistarini!…on s’en est rendu compte une fois sur l’autoroute !! Bon c’est vrai, ça fait partie de l’aventure mais on avait quand même envie de voir notre fille grandir! 🙂

Mention spéciale pour la paya del Campo, le réfugio del Pintor et le petit déj de l’argentino.

Sinon on ne peut que paraphraser ce qu’on raconte aux gens au général : une nature exceptionnelle, enchanteresse, exceptionnelle, tant dans sa diversité, son grandiose et son hostilité à certains endroits! On a aussi senti une absence de dépaysement social surtout à BA (on est à Madrid ou bien?) avec l’avantage que l’on a trouvé les argentins plus serviables que les espagnols (dans les capitales). Enfin, l’inflation galopante se fait ressentir et les prix avaient augmenté d’environ 30% par rapport à ce qui était annoncé dans les guides!

Un beau et grand, porte d’entrée initiatique en Amérique du sud!

Merci!!!

PS : bravo pour les étuis à passeport, qui se collent entre eux et imperdables.. Par contre, un peu bling bling pour une réunion en maison d’arrêt de retour au travail! 😉 »