L’île aux Rastas

IMG_1197C’est l’une des premières questions que l’on s’est vu posé lors de notre séjour en Jamaïque : 

« Pourquoi la Jamaïque ?»
Chaque voyageur que nous rencontrons, nous pose la même question. Au sein des Caraïbes, la Jamaïque apparaît comme une île hors des sentiers battus. 

Si nous sommes venus c’est pour découvrir l’île aux Rasta, l’île du Reggae et de Bob Marley, icône nationale et incontestable de l’île.

Venir en Jamaïque, c’est d’abord une découverte de l’univers Rasta et du reggae. 

Chaque année, l’île célèbre son musicien et à l’occasion de son anniversaire, jour férié sur l’île, des concerts sont organisés un peu partout dans l’île. C’est en particulier à Kingston que le concert est, selon les locaux fans de reggae, le plus vibrant et le plus divertissant. 

« N’allez pas à Nine Mile » nous indique, Shaka, un vieux rasta sur la plage publique de Winnifred près de Port Antonio. Il n’y a pas grand-chose à voir dans la ville natale de Bob Marley. 

En Jamaïque, c’est l’univers des rastafaris qui s’ouvre aux voyageurs. Le Rasta, le vrai qui se respecte vit en marge de la société, mange de la nourriture dite Ital (un régime végétarien proscrivant la consommation de viande et d’alcool), vit de troc, prône la gratuité et l’entraide et ne cautionne en aucun cas la violence. L’herbe sacrée des Rastas la ganja, littéralement, la fleur du Gange importée par et avec l’arrivée de travailleurs venus d’Inde, est utilisé pour la méditation. Shaka, explique volontiers aux touristes, les préceptes de la culture rastafaris, installé dans sa petite cabane sur la plage, nous discutons avec comme fond sonore le doux bruit des vagues, se brisant délicatement sur le sable blanc. Shaka prodigue quelques conseils pour lutter contre les piqûres de moustiques, irritations de la peau ou maux de ventre. Tout cela à base de plantes, cueillies directement à même le sol. Je remarque avec surprise les bienfaits de l’aloé-véra dans son état brut, sacrément efficace sur la peau de ma compagne de voyage.

Voyager en Jamaïque, c’est écouter du reggae, même dans les villages les plus reculés des montagnes, vous trouverez toujours un petit bar sommaire mais avec de grosses enceintes passant à fond du reggae. 

C’est se prélasser sur les plages de sable blanc, se baigner dans des cascades naturelles, c’est profiter de promenades sur des collines verdoyantes ainsi que d’un excellent café qui pousse ici sur ses pentes.

Sur les conseils du vieux Shaka, nous sommes partis pour Kingston pour le grand concert de reggae avec les meilleurs musiciens et chanteurs de l’île. Pour notre plus grand plaisir, nous avons entendu les enfants de Bob Marley réunis pour un moment musical inoubliable. Si vous aimez le reggae, le bon café et la chaleur des tropiques, il vous faut prendre votre billet d’avion début février pour la Jamaïque.

« One good thing about music, when it hits you, you feel no pain. »  Bob Marley

Actu0 commentaire

Laisser un commentaire