Rencontre et partage avec les Dao

view-from-lavievulinhIl aura fallu trois heures de route à notre équipée sauvage pour attendre Yen Binh district dans la province du Yen Bai. La route se complique lorsque nous empruntons un chemin sinueux à travers les bois. Nous demandons notre chemin à un jeune homme surprit de notre présence en ce lieu reculé. Un dernier virage dévoile la majesté du lac Thac Ba. Le soleil couchant inonde le paysage d’une lumière rougeoyante, surréaliste… Apparaît La Vie Vu Linh, cette grande maison sur pilotis embrassant les eaux du lac… Nous somme accueillis par Mr Tuong, digne représentant de l’ethnie des Dao Quan Trang dont les origines remontent à plus de 2000 ans… Son épouse, Mme Nhat est chargée de cuisiner pour la communauté qui peuple le site. Pas moins d’une quinzaine de personnes vivent autour de ce projet d’écolodge…N’allez pas imaginer la chambre d’un grand palace mais plutôt celle d’un petit nid douillet. Ici, tout le monde vit avec tout le monde. Un esprit de partage et de communauté se fait rapidement sentir. Nous faisons connaissance avec Alain et d’autres acteurs du projet. Les jeunes sur place reçoivent un apprentissage en langues étrangères, en restauration et en hôtellerie tout en perpétuant leur propre culture, leur identité. Dans cette région du Vietnam, où peu de gens pratiquent l’anglais, nous avons l’immense plaisir de partager, apprendre, vivre au rythme Dao, Cao Lan ou Tay. Nous dormons, mangeons et passons les journées en compagnie des jeunes apprentis, chacun d’entre nous ayant à cœur d’en apprendre un peu plus. Les jours défilent bien trop rapidement, les activités sont nombreuses autour du lac. Nous prolongerons notre passage de 3 jours…

lac7

Le spectacle qu’offrent les rives du lac évolue au fur et à mesure qu’on apprend à le connaître. Il est possible d’en apprendre et d’en voir un peu plus grâce aux conseils avisés de nos hôtes. La curiosité des premiers jours fait maintenant place à la gaîté et la bonne humeur. Les petits plats de Madame Nhat sont un régal, je me souviens notamment de ses nems à la feuille de chou croustillant… En ce qui concerne notre immersion au sein de la communauté, nous avons appris à pécher, à cuisiner, à tisser à la manière Dao. Nous avons pris part à une cérémonie traditionnelle, ainsi qu’à la construction de structures en bambou. Après avoir navigué en radeau sur le lac, nous enfourchons nos vélos pour visiter les villages voisins. Le soir, un redoutable adversaire me défiera au tennis de table…  voir un peu plus grâce aux conseils avisés de nos hôtes. La curiosité des premiers jours fait maintenant place à la gaîté et la bonne humeur.

 

Après le diner tout le monde se rassemble dans la pièce principale. On boit du Rượu trắng (alcool blanc à base de riz), et on apprend à fumer le Thuoc Lao dans la pipe à eau traditionnelle, on parle, on rit, on chante, les étoiles sont par milliers, seules témoins de cette alchimie naturelle qui unit les hommes. La seule déception est qu’il faille un jour partir….car on y resterait bien pour toujours…

Mais la route nous aspire inlassablement vers de nouveaux horizons !
Conscients d’avoir vécu une expérience hors du commun et des sentiers battus, nous réalisons qu’il ne s’agit là que d’un prélude à ce que le nord du Vietnam peut offrir à ses visiteurs. Bientôt les provinces du Hà-Giang, les villes de Lao Caï et de Sa-Pa réserveront bien des surprises…

By Guillaume Nevoux 

 

Actu0 commentaire

Laisser un commentaire