hiiiArray

Les Iles Galapagos

Prononcez ce nom et votre entourage se mettra à rêver. Peu de noms possèdent un tel pouvoir onirique. On comprend pourquoi il est resté en usage, et préféré au pâle nom officiel « archipel de Colón » !
Ces îles sont longtemps restées inconnues, car bien difficiles à repérer, seuls quelques navigateurs en connaissaient les secrets…

Archipel de l’océan Pacifique, elles appartiennent à l’Equateur. Ces dix-neuf îles (5 seulement sont habitées) et la réserve marine qui les entoure constituent un musée et un laboratoire vivant de l’évolution, uniques au monde. Elles abritent aujourd’hui un parc national classé au patrimoine mondial de l’UNESCO devenu même patrimoine en péril depuis 2005.
L’activité sismique et le volcanisme toujours en activité illustrent la formation de ces îles. Ces processus, ainsi que l’isolement extrême de ces îles, ont entraîné le développement d’une faune originale ce qui inspira à Charles Darwin sa théorie de l’évolution par la sélection naturelle à la suite de sa visite en 1835. Les îles Galápagos ne sont pas un simple archipel mais une planète inconnue, échouée dans l’univers aqueux, merveilleuse désolation volcanique aux couleurs mystérieuses. Un asile à la population unique et comme immortelle : iguanes géants, tortues centenaires, fous à pattes rouges ou bleues.

On s’y rend généralement pour réaliser un rêve d’enfant…Et le séjour, bien qu’onéreux, en vaut la chandelle assurément…Offrez-vous une petite croisière en voilier de janvier à mai (saison chaude et tropicale) et n’hésitez pas à rencontrer les pêcheurs locaux d’Isabela par exemple, qui vous feront découvrir leur poisson et autre spécialité locale ! Vous êtes ici pour plonger au large de l’Isla Floreana, au milieu des raies, des loutres, des tortues et des requins et faire du snorkeling à la Couronne du Diable. Pour marcher sur le sentier de l’Isla Isabela, au-dessus du lac Darwin, pour jouir d’une vue splendide ou encore pour admirer le sublime spectacle de la vie sauvage sur les falaises abruptes de Punta Suárez, sur l’Isla Española…